Accueil   News   Visite à Keur Mbaye Gueye: compte rendu

Visite à Keur Mbaye Gueye: compte rendu

A plusieurs reprises nous avons programmé d’aller au village de Keur Mbaye Guéye. Mais l’hivernage avec ses pluies, constituait un obstacle vu l’enclavement de la zone et le mauvais état de la route (après le village Fandéne) qui, ponctuée par de nombreuses flaques d’eau, est toujours susceptible de mettre la voiture en panne. Malgré ce risque, nous nous sommes rendus au village le 6 septembre 2016. Le chemin étant jonché de grandes flaques d’eau de pluie, nous l’avons contourné en passant par la forêt après avoir pris en compte les orientations et les conseils des villageois de Fandéne rencontrés en cours de route, chose qui n’était pas du tout facile pour moi et pour le chauffeur car nous avions déjà eu deux pannes en cours de route à cause de ces flaques. Heureusement, le chauffeur avait une petite expérience en mécanique. Malgré toutes ces difficultés, nous sommes finalement arrivés au village. Comme d’habitude nous nous sommes rendus chez le chef du village pour le saluer. L’accueil était vraiment chaleureux au moment des salutations. Après cela, le chef du village nous a fait savoir qu’il y avait eu un décès dans un village voisin et que la plupart des habitants de Keur Mbaye Guéye s’y étaient rendus. Après quoi, il a appelé mère Ndiaye, la responsable des femmes ainsi que quelques hommes et jeunes pour pouvoir discuter avec nous. Ces échanges étaient relatifs au développement du champ de maraichage, aux plaques solaires, à l’école, que nous avons d’ailleurs pu visiter. Tout en remerciant Benoo pour tout ce qu’elle représente pour eux, il nous a expliqué combien les salles de classes constituaient un véritable casse-tête.

Voici une salle de classe :

sans-titre

Des élèves ont eu cours dans cette classe durant l’année 2015 -2016. Au fond, nous voyons le tableau peint en noir, le toit est fait de feuilles de palmier par les villageois pour éviter le soleil aux enfants et au maitre qui tient la classe. Ces feuilles sont tenues par les branches des arbres. Vous ne voyez pas les bancs car ils sont rangés dans les salles construites en dur pour les protéger contre l’eau des pluies qui pourrait les détruire.

Voici une autre salle de classe en plein air :

2

Pour ce qui est du champ, ils se porte bien, les habitants s’y investissent corps et âme pour pouvoir en tirer plus de profit et de rentabilité par de bonnes récoltes. Actuellement s’y trouvent des plants de piments, de manioc et même de tomates. La nouveauté est que, du point de vue organisationnel, il y a quelqu’un qui surveille le champ sur place, quelqu’un à qui on a d’ailleurs construit une case artificielle. Voici la case dans le champ et le surveillant :

3

Du côté des femmes, mere Ndiaye souligne que le moulin se porte à merveille et ouvre ses portes seulement le soir. Il est utile à beaucoup de femmes dans leurs travaux. C’est pourquoi au nom de toutes les femmes, elle remercie Bénoo et ne cesse de prier pour cette association.

Le puits ainsi que les plaques solaires fonctionnent bien.

Beaucoup de problèmes ne sont pas soulevés lors de cette réunion à cause de l’absence de la majorité. La séance se termine alors par une prière et des remerciements à l’égard de Bénoo.

20160906_155653 5


Catégories : News